Programme pour une maternité sans danger (PMSD)

Propriétés physiques pertinentes 1

Mise à jour : 2011-02-02

État physique : Liquide
Tension de vapeur : Voir section Exposition
Point d'ébullition : 96 °C
Solubilité dans l'eau : Miscible 
Masse moléculaire : Sans objet 

Voies d'absorption

Mise à jour : 2011-01-27

Voies respiratoires : Négligeable
Voies digestives : Absorbé
Percutanée : Faiblement absorbé

Effets sur le développement 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Mise à jour : 2011-01-27

La formaline est une solution contenant 37 % de formaldéhyde et entre 10 et 15 % d'alcool méthylique. En milieu de travail, cette solution peut être diluée selon l'utilisation. Pour une évaluation plus précise de la situation, le Service du répertoire toxicologique vous suggère de consulter ses fiches de renseignements sur le formaldéhyde et l'alcool méthylique.

Effets sur la reproduction 3 4 8 12 13 14 15 16 17 18 19

Mise à jour : 2011-01-27

La formaline est une solution contenant 37 % de formaldéhyde et entre 10 et 15 % d'alcool méthylique. En milieu de travail, cette solution peut être diluée selon l'utilisation. Pour une évaluation plus précise de la situation, le Service du répertoire toxicologique vous suggère de consulter ses fiches de renseignements sur le formaldéhyde et l'alcool méthylique.

Effets sur l'allaitement 8 20

Mise à jour : 2011-01-27

Aucune donnée concernant l'excrétion du formaldéhyde dans le lait maternel chez l'humain n'a été trouvée dans les souces documentaires consultées. Le formaldéhyde est un constituant normal de l'organisme qui est produit de manière endogène lors du métabolisme de certains composés tels les acides aminés.

La présence d'alcool méthylique a été rapportée lors d'une étude destinée à identifier, en milieu urbain, les contaminants pouvant se trouver dans le lait. Cependant, aucune relation avec l'exposition professionnelle ne peut être établie.

Cancérogénicité 21

Mise à jour : 2011-01-27

Le formaldéhyde est considéré cancérogène par plusieurs organismes. Pour plus d'information vous pouvez consulter notre fiche de renseignements sur le formaldéhyde.

Mutagénicité3 4 22 23 24 25 26

Mise à jour : 2011-01-27

La formaline est une solution contenant 37 % de formaldéhyde et entre 10 et 15 % d'alcool méthylique. En milieu de travail, cette solution peut être diluée selon l'utilisation. Pour une évaluation plus précise de la situation, le Service du répertoire toxicologique vous suggère de consulter ses fiches de renseignements sur le formaldéhyde et l'alcool méthylique.

Commentaires 

Mise à jour : 2011-01-27

La formaline est une solution contenant 37 % de formaldéhyde et entre 10 et 15 % d'alcool méthylique. En milieu de travail, cette solution peut être diluée selon l'utilisation. Pour une évaluation plus précise de la situation, le Service du répertoire toxicologique vous suggère de consulter ses fiches de renseignements sur le formaldéhyde et l'alcool méthylique.

Références

  • ▲1.  O'Neil, M.J. et al., The Merck Index : an encyclopedia of chemicals, drugs, & biologicals. 14ème éd. New Jersey : Merck & Co. Inc. (2006). [RM-403001]
  • ▲2.  Hemminki, K. et al., «Spontaneous abortions in hospital staff engaged in sterilising instruments with chemical agents.» British Medical Journal. Vol. 285, p. 1461-1463. (1982). [AP-121545 ]
  • ▲3.  Agency for Toxic Substances and Disease Registry, Toxicological profile for formaldehyde : update. Atlanta, GA : ATSDR. (1999). [MO-019841]   http://www.atsdr.cdc.gov/toxprofiles/
  • ▲4.  International Programme on Chemical Safety, Environmental Health Criteria 89: Formaldehyde. Genève : World Health Organization. (1989). EHC89. [MO-015411]   http://www.inchem.org/pages/ehc.html
  • ▲5.  Taskinen, H. et al., «Reduced fertility among female wood workers exposed to formaldehyde.» American Journal of Industrial Medicine. Vol. 36, no. 1, p. 206-212. (1999).
  • ▲6.  Katakura, Y., Kishi, R. et Okui,T., «Distribution of radioactivity from 14C-formaldehyde in pregnant mice and their fetuses.» British Journal of Industrial Medicine. Vol. 50, p. 176-182. (1993).
  • ▲7.  Taskinen, H. et al., «Laboratory work and pregnancy outcome.» Journal of Occupational Medicine. Vol. 36, no. 3, p. 311-319. (1994). [AP-044090]
  • ▲8.  Institut national de l'environnement industriel et des risques (INERIS), Fiche de données toxicologiques et environnementales des substances chimiques. Formaldéhyde. (2010).   http://www.ineris.fr/ Dans Rapports d'étude, Toxicologie et environnement, Fiche de données
  • ▲9.  National Industrial Chemicals Notification & Assessment Scheme, Formaldehyde. Priority existing chemical assessment report No. 28. Canberra, Australie : NICNAS. (2006).   http://www.nicnas.gov.au/publications/car/
    http://www.nicnas.gov.au/Publications/CAR/PEC/PEC28/PEC_28_Full_Report_PDF.pdf
  • ▲10.  Saillenfait, A.-M., Bonnet, P. et Ceaurriz, J., «The effects of maternally inhaled formaldehyde on embryonal and foetal development in rats.» Food and Chemical Toxicology. Vol. 27, no. 8, p. 545-548. (1989).
  • ▲11.  Martin, W.J., «A teratology study of inhaled formaldehyde in the rat.» Reproductive Toxicology. Vol. 4, p. 237-239. (1990).
  • ▲12.  IARC Working Group on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, Wood dust and formaldehyde. IARC monographs on the evaluation of carcinogens risks, Vol. 62. Lyon : International Agency for Research on Cancer. (1995).   https://monographs.iarc.fr/wp-content/uploads/2018/06/mono62.pdf
    http://www.iarc.fr
  • ▲13.  Cassidy, S.L. et Dix, K.M., «Evaluation of a testicular sperm head counting technique using rats exposed to dimethoxyethyl phthalate (DMEP), glycerol alpha-monochlorohydrin (GMCH), epichlorohydrin (ECH), formaldehyde (FA), or methyl methanesulphonate (MMS).» Archives of Toxicology. Vol. 53, p. 71-78. (1983).
  • ▲14.  Majumder, P.K. et Kumar, V.L., «Inhibitory effects of formaldehyde on the reproductive system of male rats.» Indian Journal of Physiology and Pharmacology. Vol. 39, p. 80-82. (1995).
  • ▲15.  Chowdhury, A.R. et al., «Steroidogenic inhibition in testicular tissue of formaldehyde exposed rats.» Indian Journal of Physiology and Pharmacology. Vol. 36, p. 162-168. (1992).
  • ▲16.  Freeman, C. et Coffey, D.S., «Sterility in male animals induced by injection of chemical agents into the vas deferens.» Fertility and Sterility. Vol. 24, p. 874-890. (1973).
  • ▲17.  Shah, B.M. et al., «Formaldehyde induced structural and functional changes in the testis of rats.» Journal of Reproductive Biology and Comparative Endocrinology. Vol. 7, p. 42-52. (1987).
  • ▲18.  Dixit, V.P. et al., «The effets of chemical occlusion of vas deferens on the testicular function of dog: A preliminary study.» Acta Europea fertilitaris. Vol. 6, p. 349-353. (1975).
  • ▲19.  Ward, J.B. et al., «Sperm count, morphology and fluorescent body frequency in autopsy workers exposed to formaldehyde.» Mutation Research. Vol. 130, p. 417-424. (1984). [AP-133187]
  • ▲20.  Hale, T., Medications and mother's milk. 7th ed. Amarillo, TX : Pharmasoft Medical Publishing. (1998).
  • ▲21.  Report on Carcinogens, 12th edition. Research Triangle Park, NC : U.S. Department of Health and Human Services, Public Health Service, National Toxicology Program. (2011).   http://ntp.niehs.nih.gov/index.cfm?objectid=03C9AF75-E1BF-FF40-DBA9EC0928DF8B15
    http://ntp.niehs.nih.gov/?objectid=BD1A20B5-F1F6-975E-7CF8CBFACF0FC7EF
  • ▲22.  Centre d'écologie et de toxicologie de l'industrie chimique européenne, Formaldehyde and human cancer risk. Technical report / ECETOC; 65. Bruxelles : ECETOC. (1995). [MO-018377]   http://www.ecetoc.org
  • ▲23.  Odeigah, P.G., «Sperm head abnormalities and dominant lethal effects of formaldehyde in albino rats.» Mutation Research. Vol. 389, p. 141-148. (1997).
  • ▲24.  IARC Working Group on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, Formaldehyde, 2-Butoxyethanol and 1-tert-Butoxypropan-2-ol. IARC monographs on the evaluation of carcinogenic risks to humans, Vol. 88. Lyon : International Agency for research on Cancer. (2006). [MO-027655]   http://monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol88/index.php
  • ▲25.  Neuss, S. et al., «Inhalation of formaldehyde does not induce genotoxic effects in broncho-alveolar lavage (BAL) cells of rats.» Mutation research. Vol. 695, no. 1-2, p. 61-68. (2010).
  • ▲26.  Lehman-McKeeman, L., «Paracelsus and Formaldehyde 2010: The Dose to the Target Organ Makes the Poison.» Toxicological Sciences. Vol. 116, no. 2, p. 361-363. (2010).

La cote entre [ ] provient de la banque Information SST du Centre de documentation de la CNESST.